Rechercher
  • Chaib Alexiane

Femme enceinte : Posture et Lombalgie

Mis à jour : juin 24

La grossesse est un état physiologique de la femme enceinte, c'est-à-dire portant un embryon ou un fœtus au sein de son utérus gravide. Cet état de gestation dure en moyenne 38 semaines. La grossesse s’accompagne de phénomènes d’adaptation afin d’ajuster et de soutenir le corps de la femme à la croissance du fœtus. Ces adaptations sont nombreuses, qu’elles soient physiologiques, posturales ou psychiques, et peuvent entraîner des douleurs ou gênes tout au long de la grossesse.

Parmi ces maux, on retrouve les douleurs lombo-pelviennes, communément appelées lombalgies. La prévalence des lombalgies chez la femme enceinte se situe entre 50% et 68%, au cours du deuxième et troisième trimestre de grossesse, ce qui constitue l’un des premier motifs de douleurs au cours de la grossesse. Ces douleurs ont un fort retentissement fonctionnel et social puisqu’elles constituent la première cause d’arrêt de travail. Malgré tout, seulement 30% des femmes enceintes s’en plaignent auprès de leur médecin.

De plus en plus de femmes ont recours à des thérapies manuelles pour leurs douleurs. Les douleurs dorso-lombaires représentant le premier motif de recours à ces thérapies pendant la grossesse. L’ostéopathie, en faisant partie, est de plus en plus plébiscitée par les femmes enceintes comme thérapie complémentaire pour leur suivi de grossesse. Cela représente 7% à 10% des consultations des femmes sur les 20 millions de consultations annuelles dans les cabinets d’ostéopathie. L’ostéopathe proposera une lecture plus mécanique du suivi de la femme enceinte, complétant ainsi la prise en charge classique de la grossesse.

L’étiologie des lombalgies durant la grossesse est mal connue, mais la plupart des études cliniques réalisées suggèrent qu’elles sont dues aux adaptations posturales se déroulant pour la plupart aux cours du 2ème trimestre de grossesse. Ces contraintes liées à la grossesse vont solliciter les structures aux frontières des amplitudes articulaires maximales et de leurs élasticités ligamentaires et membraneuses. Ces mises en tensions tissulaires et ces contraintes articulaires permettent de répondre aux changements statiques et vont peu à peu solliciter le corps qui affichera alors des restrictions dans les zones les moins déformables.

Les femmes enceintes sont tiraillées durant la grossesse sur deux plans : sur un plan postérieur avec des tensions mécaniques, et sur un plan antérieur par des syndromes congestifs.

Les tensions mécaniques sont ainsi entraînées par l’adaptation du rachis et les syndromes congestifs par la croissance de l’utérus. Pourtant, si les adaptations posturales ont bien lieu, ces contraintes ne devraient pas être douloureuses, la grossesse étant un état physiologique dont le corps peut s’adapter sans douleur.


Toutefois, la compréhension de l’étiologie de ces adaptations posturales durant la grossesse pourrait permettre l’appréhension de ces lombalgies, et ainsi légitimer l’orientation vers un traitement adéquat.

Après l’établissement de modèles explicatifs précis, il serait intéressant d’évaluer les différents changements physiologiques et posturaux entraînés par la grossesse, ainsi que la prévalence des lombalgies apportée par cet état. De même, l’étude des différents protocoles ostéopathiques existant en comparaison avec les études sur la statique et les lombalgies durant la grossesse pourrait aider à visualiser la pertinence de ces traitements.


Voici l'introduction de mon mémoire de fin d'étude, celui-ci est disponibles sur la page articles du site.

https://www.chaib-osteopathe.com/articles


En vous souhaitant une bonne lecture :)



Dans quel cas consulter :

- Préparation à l'accouchement

- Douleurs lombaires

- Sciatiques

- Douleurs ligamentaires

- Troubles gastriques

- Nausées ou vomissements

- Difficultés à digérer

- Constipation

- Maux de tête

- Jambes lourdes

- Troubles du sommeil...

12 vues

©2019 par CHAIB Alexiane Ostéopathe D.O.