Rechercher
  • Chaib Alexiane

Le PSOAS

Le psoas est un muscle passionnant, et aux multiples fonctions dans notre corps. Mais il peut aussi être à l’origine de nombreux troubles. Le psoas est un muscle clé de l’organisme. Indispensable aussi bien à la posture ainsi qu’à de nombreux mouvements du dos et des jambes.

Il est tout de fois très sensible à l’environnement, que ce soit par l’alimentation, ou l’activité physique. Il peut se crisper facilement, occasionnant alors des douleurs (lombalgie, cruralgie, douleur à l'aine...)

>A quoi sert-il ?🔧

Muscle profond allongé et fusiforme, il commence à partir de la vertèbre dorsale T12, passe par les cinq vertèbres lombaires et s’insère sur le fémur au niveau du trochanter. Il affecte la mobilité, l’équilibre structurel, la fonction articulaire, la flexibilité, etc… Le muscle ilio-psoas possède plusieurs actions, notamment sur ses trois points d’insertions, la colonne lombaire, le bassin et la hanche.

- Au niveau de la coxo-fémorale, il est le muscle principal de la flexion de hanche. - Au niveau du bassin, le psoas fait partie des muscles de la rétroversion du bassin c’est-à-dire qu’il permet d’amener le bassin en arrière.

> Le lien avec l’Alimentation ?🍎

Un psoas contracté perturbe l’amplitude des mouvements, mais pas que, tout le système digestif, la vessie, les organes de reproducteur peuvent être perturbé …

Le psoas droit notamment se situe au niveau du caecum qui n’est autre que le lieu où le chyme (ce qu’il reste des aliments une fois que 90% des nutriments-vitamines et minéraux ont été absorbés) se déverse dans le gros intestin. C’est pourquoi on appelle psoas le muscle « poubelle » 🗑; dans cette position anatomique il peut rapidement être saturé par une alimentation trop riche en graisses, en sucres, alcools, aliments industriels, et additifs.

Ce surplus de toxines qui en découlent va engorger les intestins et indirectement en amont le muscle psoas. Celui-ci va se contracter, se raccourcir et tirer sur les vertèbres lombaires. Le dos, en réaction, se cambre de manière accrue pour compenser, et peut entrainer des douleurs.

> Et le Rein ? 💦

Le psoas a un lien particulièrement étroit avec le rein en particulier la capsule adipeuse autour de ce rein, c’est-à-dire la couche de graisse l’entourant, qui est directement en contact avec le psoas. De même, le psoas se situe directement dans le rail des reins avec lequel il possède une aponévrose commune, le fascia iliaca ; c’est dans ce fascia que les toxines ont tendance à s’accumuler.

💧Pensez à bien vous hydrater pour évacuer ces toxines. Cela participera à aider le rein dans son rôle de filtrage.

> Muscle de l’Âme ? 🧠💡

Le psoas est aussi appelé « muscle de l’âme ». Il existe une liaison indirecte entre le psoas et la partie la plus ancienne de notre tronc cérébral et la moelle épinière, appelé le cerveau reptilien. Celui-ci est siège des émotions primaires et notamment de la peur. Il réagit selon une construction binaire de «fuite ou combat ».

Beaucoup de facteurs de la vie moderne limitent les mouvements naturels du corps, faussent la posture et contractent davantage le psoas. Vêtements serrés, posture assise sur des chaises inadaptées chaussures, sédentarité entravent la flexibilité du psoas et génèrent des tensions, un manque d’énergie, des angoisses inexpliquées, une fatigue chronique …

Il existe de surcroit connexion du psoas au diaphragme: leurs insertions sont très intriquées et ils peuvent en cela former une chaîne de tension : un mauvais schéma respiratoire peut engendrer la crispation psoas et réciproquement, un psoas tendu peut entrainer un sentiment d’oppression sur la cage thoracique ou d’étouffement. 🌬

Le psoas doit être travaillé en complémentarité avec le diaphragme. Le diaphragme est situé entre le caisson thoracique et le caisson abdominal et il est le muscle principal de la respiration. Ses insertions sont étroitement liées à celles du psoas, au niveau des vertèbres lombaires. Un diaphragme trop contracté peut entrainer un spasme du psoas et, à l’inverse, un psoas spasmé peut influer sur l’amplitude du diaphragme.

🧘‍♀️Gardez cela en tête lorsque vous effectuez des exercices de respiration, de sophrologie, ou de Yoga !

> Comment l'ostéopathe agit-il sur les troubles du psoas ? 🖐 Dans le cadre d’une douleur liée au psoas, plusieurs structures peuvent être en cause :

- Le muscle en lui-même : le muscle peut être traité de différentes manières ; étirement, contracté-relâché, trigger point, inhibition, etc…

- Les vertèbres lombaires : de par son insertion sur les vertèbres lombaires, le psoas peut être anormalement contracté en réponse à des dysfonctions sur ces dites vertèbres. Une vertèbre en restriction peut venir tirer de façon anormale sur le muscle. En travaillant sur c’est dites vertèbres, l’ostéopathe pourra libérer ses restriction et ainsi relâcher le psoas.

- Le bassin : le psoas a une grande influence sur le bassin, et inversement. Si les articulations formant le bassin sont en restriction, cela peut influer sur le psoas et entraîner un spasme en réponse. L’ostéopathe peut alors intervenir et traiter les restrictions de mobilité du bassin.

- La hanche : une hanche limitée dans une certaine position, peut alors tirer sur l’insertion du psoas et entraîner une contraction anormale de ce dernier.

> Psoas fort et souple ! 💪

Le psoas est encore plus malmené l’hiver durant lequel il est coutume de ralentir le rythme. Plus de temps passé position assise, moins de sport, une alimentation plus riche, tout cela favorisent les raideurs. ❄️🍕

Étirer le psoas et le drainer manuellement permet d’équilibrer les tensions, d’éviter de surchargé celui-ci, et ainsi que de prévenir l’apparition de douleur lombaire.

Il existe plusieurs façons d’étirer le psoas : - A genou : en plaçant un genou à terre et l’autre jambe devant pliée à 90 degrés de façon à être en appui sur le pied de la jambe avant. Attention à bien garder le buste droit. Pensez à bien respirer pendant cet exercice, en cherchant à vous grandir. Petite astuce : pour étirer encore plus précisément le psoas, décalez légèrement le pied de l'arrière vers l'extérieur. A partir de cette position, deux mouvements peuvent compléter l'étirement du psoas : tendre les bras vers le haut ou attraper le pied arrière avec la main et le ramener vers la fesse.

- En position debout : deux positions possibles. La première consiste à appuyer le pied avant sur une chaise ou n’importe quel objet en hauteur (c'est en fait une variante de l'étirement à genou).

- En position allongée : il s’agit de ramener une jambe sur la poitrine et laisser l’autre tendue au sol. Pour aller plus loin, on peut s’allonger sur une table et laisser pendre la jambe tendue dans le vide. Vous l’aurez compris, l’étirement du psoas est essentiel afin d’éviter qu’il s’enraidisse et cause des douleurs. Il est également indispensable de bien étirer le psoas chez les coureurs après un footing afin d’éviter la pubalgie, très douloureuse et longue à soigner.

> Comment drainer les Reins ? 🌳💧

- Eau +++ 💧: S’hydrater est la première chose à faire mais aussi la plus importante pour éliminer les toxines stagnant dans notre organisme. - Bouleau 🌳: excellent activateur de l’élimination de l’urée et de l’acide urique. Il a un rôle majeur dans les calculs et les infections rénales. La sève de bouleau purifie l’organisme et le revitalise, de plus elle stimule la croissance des cellules du derme et de l’épiderme. Attention : Contre indiqué en cas d’hypersensibilité au pollen de bouleau. Pour les personnes qui souffrent d’œdèmes liés à une maladie cardiaque ou rénale, pendant la grossesse, pour les personnes sous diurétiques (Lasilix).

- Cassis : favorise l’élimination de l’acide urique. - Frêne 🌳: élimine l’acide urique, excellent en prévention des coliques néphrétiques. - Sureau noir : qui est un excellent diurétique

📍En conclusion : On pense aux étirements, à s’hydrater et surtout on continue à bouger ! 🍎💧🧘‍♀️🤸‍♀️




7 vues

©2019 par CHAIB Alexiane Ostéopathe D.O.